Solidarité Femmes Miléna

Solidarité Femmes Milena est un Etablissement social d’accueil, d’écoute, d’Hébergement et d’accompagnement des femmes victimes de violences

« Vous êtes victimes de violences physique ou psychologique.

Ne restez pas seule, parlez-en ! nos services sont gratuits, nous pouvons :

  • Vous écouter, vous conseiller
  • Vous protéger, vous orienter
  • Vous accompagner à l’ouverture des droits »

Parler de la violence c’est déjà la combattre : 04 76 40 50 10 »

Que faire si vous êtes victime de violences conjugales ?

En cas d’urgence

Composez le 17 pour la police.

Vous pouvez contacter
Solidarité femmes-Miléna
au 04 76 40 50 10

  • Horaires d’ouvertures :9h-12H30 13h30-17H30

En dehors de ces horaires,composez le 3919 :
Violences Conjugales Infos

  • du lundi au samedi de 8h à 22h

Appel anonyme et gratuit depuis un poste fixe.

Dès que possible

Demandez de l’aide, contactez une structure locale telle que la nôtre et renseignez vous sur vos droits et les démarches à effectuer.

Portez plainte au commissariat ou à la gendarmerie la plus proche, en sachant que votre conjoint en sera informé car convoqué à la suite de la plainte

Consultez un médecin et demandez-lui un certificat médical, ce qui constitue une preuve des violences

Solidarité Femmes-Miléna est là pour vous accompagner.

Appels téléphoniques

Places femmes d’hébergement femmes victimes de violence

Unités d'habitation en diffus

Personnes hébergées
(83 femmes et 99 enfants )

Personnes accompagnées à l'Agora

Personnes sensibilisées en 2016 par les actions de prévention

Violences sexistes et sexuelles, réagir peut tout changer.

En moyenne, le nombre de femmes âgées de 18 à 75 ans qui au cours d’une année sont victimes de violences physique et/ou sexuelles commises par leur ancien ou actuel partenaire intime, est estimé à 219 000 femmes. L’auteur de ces violences est le mari, concubin, pacsé, petit-ami ; ancien ou actuel ; cohabitant ou non.
3 femmes victimes sur 4 déclarent avoir subi des faits répétés
8 femmes victimes sur 10 déclarent avoir également été soumises à des atteintes psychologiques ou des agressions verbales

Effectifs et taux de femmes victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur conjoint ou ex-conjoint au cours d’une année

  • victimes de violences physique
      Soit 0,7%  de la population totale
  • victimes de violences sexuelles
      Soit 0,1%  de la population totale
  • victimes de violences physique et sexuelles
      Soit 0,3%  de la population totale

Sur un total de 219 000 victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part du conjoint

Champ : Femmes âgées de 18 à 75 ans, vivant en ménage ordinaire en Métropole. Source : enquête « Cadre de vie et sécurité » 2012-2018 – INSEE-ONDRP. Ces chiffres sont des moyennes obtenues à partir des résultats des enquêtes de 2012 à 2018.

Parmi ces femmes victimes, 19 % déclarent avoir déposé une plainte en gendarmerie ou en commissariat de police suite à ces violences.

Cette estimation est issue des résultats de l’enquête de victimation annuelle « Cadre de vie et sécurité » (INSEE-ONRP-SSM-SI). Il s’agit d’une estimation minimale. L’enquête n’interrogeant que les personnes vivant en ménages ordinaires, elle ne permet pas d’enregistrer les violences subies par les personnes vivant en collectivités (foyers, centres d’hébergement, prisons…) ou sans domicile fixe. De plus, seules personnes vivant en France métropolitaine sont interrogées.

Ce chiffre ne couvre pas l’ensemble des violences au sein du couple puisqu’il ne rend pas compte des violences verbales, psychologiques, économiques ou administratives.

En 2017, 130 femmes ont été tués par leur partenaire ou ex-partenaire intime « officiel » (conjoint, concubin, pacsé ou « ex ») ou non officiel (petits-amis, amants, relations épisodiques…).
21 hommes ont été tués par leur partenaire ou ex-partenaire intime.
25 enfants mineurs sont décédés, tués par un de leurs parents dans un contexte de violences au sein du couple.

86% des victimes sont des femmes. Sur les 109 femmes tuées par leur conjoint officiel, au moins 51, soit 47%, étaient victimes de violences antérieures de la part de ce compagnon. Sur les 16 femmes ayant tué leur conjoint, au moins 11, soit 69%, étaient victimes de violences au sein du couple.

Source : « Etude nationale sur les morts violentes au sein du couple. Année 2017 », ministère de l’Intérieur, délégation aux victimes.

VIOLENCES SEXUELLES

En moyenne, le nombre de femmes âgées de 18 à 75 ans qui au cours d’une année sont victimes de viols et de tentatives de viol est estimé à 94 000 femmes. De la même manière que pour les chiffres des violences au sein du couple présentés ci-dessus, il s’agit d’une estimation minimale.
Dans 91% des cas, ces agressions ont été perpétrées par une personne connue de la victime. Dans 47 % des cas, c’est le conjoint ou l’ex-conjoint qui est l’auteur des faits.

Suite aux viols ou tentatives de viol qu’elles ont subis, seules 12 % des victimes ont porté plainte (qu’elles l’aient ensuite maintenue ou retirée).

 

En 2016, l’enquête « Violences et rapports de genre » (VIRAGE) menée par l’INED, a permis de mesurer le nombre de personnes ayant subi des violence sexuelles (viols, tentatives de viol, attouchements du sexe, des seins ou des fesses, baisers imposés par la force, pelotage) au cours de leur vie. Ces violences ont concerné 14,5 % des femmes et 3,9 % des hommes âgés de 20 à 69 ans.

Source : enquête « VIRAGE », INED, 2016.

Lien entre la victime et l’agresseur (en %)

  • dont l’auteur est inconnu
  • dont l’auteur est connu mais n’est pas le conjoint ou l’ex-conjoint
  • dont l’auteur est le conjoint ou l’ex-conjoint

Champ : Femmes âgées de 18 à 75 ans, vivant en ménage ordinaire en Métropole. Source : enquête « Cadre de vie et sécurité » 2012-2018 – INSEE-ONDRP. Ces chiffres sont des moyennes obtenues à partir des résultats des enquêtes 2012 à 2018

Mieux connaître Solidarité Femmes Miléna ?

Une rencontre de raison

Associations nées dans les années 1980, Solidarité Femmes Grenoble et Miléna se devaient de trouver des solutions pour sécuriser leur avenir, en faisant face à la diminution des financements publiques, à leur volonté de regroupements associatifs, aux effets de la crise depuis 2008. Dans ce contexte de plus en plus incertain, la Fondation Boissel de son côté se développe et crée un pôle social par rapprochement.

Ainsi, en juin 2015, la Fondation Boissel reprend l’association Miléna située à Grenoble dans le cadre d’une cession d’actifs. Parallèlement, elle procède à la fusion par absorption de l’association Solidarité Femmes Grenoble Isère.

Au 1er janvier 2016, un nouvel établissement du pôle social voit le jour : Solidarité Femmes Miléna, permettant de sauvegarder les emplois et de donner de nouvelles perspectives.

L’équipe de SOLIDARITE FEMMES MILENA

Solidarité Femmes Milena est un Etablissement de la Fondation Georges Boissel, c’est 19 salariés et 17.36 ETP

Une équipe est disponible pour vous (accompagnement individuel et collectif) :

  • 9 Travailleurs sociaux
  • 1 Psychologue
  • 1 Infirmière
  • 1 Cheffe de service

Et les fonctions supports :

  • 1 Assistante de direction
  • 1 Agent de maintenance
  • 1 Agent administratif Logement
  • 1 Agent d’accueil
  • 2 Comptables
  • 1 Directrice

Un gala devenu rendez-vous incontournable !

Dès 2011, Solidarité Femmes Grenoble fait appel à la collecte privée solidaire sous une forme originale : la création d’un Gala Caritatif, avec le soutien de l’agglomération Grenobloise.

Chaque année, ce sont plus de 300 convives, invités par une trentaine d’entreprises mécènes qui répondent présents pour soutenir SFM et sa mission auprès des Femmes victimes de violence.

Faire un don

Nous avons régulièrement besoin :

  • De jeux, livres pour enfants
  • De vêtements
  • De vaisselle
  • De linge de maison

Soutenez-nous

Pour faire face à l’urgence et répondre à la demande croissante d’accompagnement de femmes victimes de violences et de leurs enfants, une campagne d’appel aux dons est lancée.

Les dons récoltés financeront  des actions d’accueil et d’hébergement, un soutien psychologique pour les enfants et des actions sports et loisirs. Ils permettront également de lancer de nouvelles actions de prévention et conférences organisées par SFM

Vos dons ouvrent droit à une réduction d’impôts sur le revenu jusqu’à 66% du montant de votre don, dans la limite de 20% du revenu imposable.

  • Exemple de réduction fiscale

    Don Déduction Dépense réelle
    35 € 23 € 12 €
    100 € 66 € 34 €
    500 € 330 € 170 €

Pour faire un don

Adressez un chèque libellé à l’ordre de :
Solidarité Femmes Miléna
34 Ter Avenue Marie Reynoard

38100 GRENOBLE

ou contactez directement
Alice  Santin-Janin

Directrice au 04 76 40 50 10

grenoble